Production industrielle
 Importations/Exportations
 Emploi/Chômage
 Inflation
 Consommation
 Croissance
 Dettes
 
    Généralités    Economie    La France    Les USA    L'Europe    Données    Liens utiles    Qui suis-je ?
Généralités
Présentation
Le Blog
Bulle de dettes US
Bulle de dettes Française
Les prêts exotiques
Les causes de la crise
Glossaire
Contact

Effets de la crise
La France
Immobilier
 Immobilier généralités
 Droits de mutation (Total)
 Droits de mutation (Neuf)
 Droits de mutation (Ancien)
 Evolution des prix
 Volume des transactions
Indicateurs industriels
 Production industrielle
 CA dans l'industrie
Indicateurs financiers
 Budget de l'état
 PIB
 Inflation
Transports
 Trafic portuaire
 Trafic aérien
Echanges
 Importations
 Exportations
 Solde commercial
Emploi/Chômage
Les USA
Immobilier
 Construction
Indicateurs industriels
 Production industrielle
 Capacités de production
Emploi/Chômage
Consommation
Importations
Exportations
Solde commercial
Inflation
PIB
Europe
Masse monétaire
Production Industrielle
Capacité de production
Inflation
Importations
Exportations
PIB
Macro-économie > Les cycles de Kondratieff Macro-économie > Les cycles de Kondratieff

Macro-économie > Les cycles de Kondratieff

Kondratieff

 

 Les cycles de Kondratieff
   Il est courant de subdiviser le cycle en quatre saisons ou périodes. Durant les trois premières saisons du cycle, le système économique se voit peu à peu saturé en dettes qu’il faudra purger durant la quatrième saison ou hiver de Kondratieff. Chaque cycle complet dure entre 40 et 60 ans. La grande dépression des années 30 était ainsi un hiver de Kondratieff.

 Le Printemps : la renaissance de l'économie (1949-1966).
   Lorsque le cycle de Kondratieff commence (Le cycle actuel a commencé en 1949 avec le début du printemps), la dette a été nettoyée de l'économie pendant l'hiver précédent. Le sentiment général dans la population est une grande crainte du retour de la dépression. Durant cette phase, on paye donc comptant. Durant cette phase de monté en puissance de l’économie, certains commencent à emprunter de l'argent pour leurs achats principaux (logement). Enfin, les entreprises empruntent pour se développer et répondre à la demande.

 L’été : l’épanouissement de l’économie (1966-1982).
   Pendant l'Eté, les emprunts s’accélèrent, au fur et à mesure que la confiance croît. Les sociétés s’endettent maintenant tout à fait lourdement pour développer leurs activités et répondre à la demande toujours croissante. Ainsi, l'emprunt est destiné à une cause valable, parce qu'il va servir à développer le secteur des biens d'équipement. Quand la récession frappe, à la fin de l'Eté et que les taux d'intérêt montent en flèche, les banques centrales prennent peur et réduisent les taux de refinancement inter-bancaires (Crise inflationniste). Elles injectent ainsi des liquidités dans le système bancaire afin de rétablir l'économie.
   Cette politique provoque en réalité le démarrage de l'endettement des consommateurs. La raison en est simple, les entreprises se sont déjà massivement endettées tout au long de l'été, elle n'ont donc plus besoin de financements. Comme les consommateurs ont les emprunts à disposition, ils ont ainsi l'argent supplémentaire avec lequel faire des achats. Ces comportements entraînent un redémarrage de l’économie et des marchés actions. Ainsi, les consommateurs assez tôt au cours de cette nouvelle phase d’expansion placent de l'argent en bourse.
Tout est alors en place pour commencer la troisième phase du cycle.

 Remarques sur les deux premières saisons.
   Les deux premières saisons peuvent être associées au cycle des prix. Celui-ci correspond à l’évolution démographique. Lorsque les jeunes sont les plus nombreux dans une population, ils imposent des politiques inflationnistes favorables à la consommation au détriment de l’épargne et des actifs financiers. Ce phénomène perdure jusqu’au déclenchement de la crise inflationniste.
   Lorsque ces mêmes classes d’âge vieillissent, elles imposent un revirement complet, favorisant cette fois l'épargne et les placements financiers, au détriment de la consommation. Ces éléments caractérisent les deux dernières saisons du cycle. Enfin, cette attitude permet de reconstituer le stock de capital qui va nourrir la vague ascendante du cycle long suivant.

 L’automne : (1982-2007).
    L’entrée dans l’automne est identifiable par la survenue de quatre événements. Ces quatre événements se sont produits entre 1980 et 1982 (Crête sur les taux d’intérêt, crête sur les matières premières, récession et le marché baissier des actions). Ces quatre événements se produisent une et une seule fois par cycle. Ils ont été observés également entre 1920 et 1921 et aussi en 1864 et en 1816. L’entrée dans l’automne signe également le démarrage du plus grand marché boursier haussier jamais observé à l’échelle d’une vie humaine, de même que probablement le plus grand marché haussier des obligations et de l’immobilier. Cette phase se caractérise par la saturation complète de l’économie en dettes (États, Entreprises et particuliers).

 L’hivers : La destruction de la dette (2007- ?).
   Le point haut du grand marché actions haussier d’automne signe l’entrée dans l’hiver. L’hiver est la phase du cycle durant laquelle la dette va être éliminée, par la banqueroute des acteurs économiques (Banques, institutions financières, grandes entreprises, ménages, états) et par la déflation des actifs, salaires, biens et services.

 Phases du cycle

  Politique Profit État Salariés Population Durée
Printemps
Reprise et déflation
Futurisme
Libéralisme Innovations
Opportunités
Spéculation
Externalités Mobilité Retraités 9
Au plus bas des prix
Crise
Révolution   Droits Grève    
Eté
Croissance+inflation
Symbolisme
Réalisme
Plus haut de quantité
Etat-providence Expansion
Productivité
Réglementation
Consommation
Protection sociale Baby boom
Immigration
20
Automne
Stagflation
Stagnation+inflation
Classicisme
+haut prix
Conservatisme
Protectionnisme Repli identitaire
Rente de situation Guerre Statut Plus haut de population 7
A la fin de l'automne
Bulle financière et immobilière
Stagnation+rigueur
Snobisme
+haut dette
Krach
Monétarisme
Individualisme
Baisse des coûts
Immobilier
Spéculation
Baisse des impôts
Privatisations Dualisation, mérite, golden boys Vieillissement 9
Hivers
La dépression
Récession+déflation
Romantisme
+ bas quantité
Libéralisme, globalisation Dégraissages Concentrations Luxe Baisse des salaires Dérégulation Chômage Services Précarité Surpopulation Racisme solidarité familiale 10

 Quelques remarques

   La croissance démographique (baby boom, immigration) accompagne la période de prospérité qu'elle renforce. Les limites sont atteintes lorsque la stagflation arrive (limite quantitative). Arrive enfin la limite dans la hausse des prix et des intérêts ainsi que de la croissance de la population.

   Lorsque l’automne touche à sa fin, on note l’entrée dans une bulle financière et une période de spéculation immobilière. Les politiques menées visent à imposer le monétarisme en luttant contre l'inflation. Ces politiques, favorables aux rentiers, se caractérisent par des baisses d'impôts et tournent l'investissement vers l'immobilier. Les privatisations de l'État pour financer ses déficits favorisent aussi la spéculation et l'endettement, jusqu'au véritable Krach boursier (Août 2007). Le dégonflement de la bulle immobilière annonce la crise de surproduction et la vague de concentrations dans l’industrie (Période actuelle).

   La Dépression voit tout décliner, production, prix et dettes durant plusieurs années. Le chômage explose durant cette phase. Les états sont généralement perçus comme impuissants. A ce stade, la solidarité familiale devient l’ultime rempart face à la progression de la misère.

 
Macro économie
Théorie de la monnaie
Masse monétaire
La création monétaire
Cycles de Kondratieff

Liens utiles
Forum bulle Immo.org
Forum bulle Immo.net
Cotation Immobiliere
Blog de Loïc Abadie
Blog de Paul Jorion

Données Françaises
Ministère du Budget
I.N.S.E.E.
Port de Marseille
Port de Dunkerque
Port du Havre
Ministère Dev Durable
Air-France KLM

Données USA
US B.E.A.
F.E.D.
Department Of Commerce

Données Europe
Eurostats